Le mot du curé

p.2 P. CharlesMwandundu
Dans le journal « Partages » de septembre, le père Christian Berton nous livrait un message-programme : « Nous avons vécu une année 2018-2019 consacrée à l’écoute du Seigneur avec les jeunes. Notre Evêque nous invite maintenant à approfondir notre foi pour donner un souffle nouveau à nos communautés, à nos mouvements et associations. Chaque groupe pourra discerner l’action de l’Esprit Saint qui transforme le monde ».

Je vois là une double invitation : celle de donner un souffle nouveau à nos communautés et celle d’associer à notre démarche l’Esprit Saint, artisan indispensable dans cette œuvre de transformation… Un écho à ce que disait le Pape François : « L’Esprit Saint nous rend capables d’espérer mais également d’être semeurs d’espérance ».

Pour être semeurs d’espérance au sein de nos paroisses, de nos quartiers et de nos familles, nous avons besoin du secours permanent de l’Esprit Saint. C’est seulement connectées à Lui – c’est… Lire plus
Dans le journal « Partages » de septembre, le père Christian Berton nous livrait un message-programme : « Nous avons vécu une année 2018-2019 consacrée à l’écoute du Seigneur avec les jeunes. Notre Evêque nous invite maintenant à approfondir notre foi pour donner un souffle nouveau à nos communautés, à nos mouvements et associations. Chaque groupe pourra discerner l’action de l’Esprit Saint qui transforme le monde ».

Je vois là une double invitation : celle de donner un souffle nouveau à nos communautés et celle d’associer à notre démarche l’Esprit Saint, artisan indispensable dans cette œuvre de transformation… Un écho à ce que disait le Pape François : « L’Esprit Saint nous rend capables d’espérer mais également d’être semeurs d’espérance ».

Pour être semeurs d’espérance au sein de nos paroisses, de nos quartiers et de nos familles, nous avons besoin du secours permanent de l’Esprit Saint. C’est seulement connectées à Lui – c’est la prière qui nous connecte – que nos vies deviendront témoignage d’amour vrai et profond. Lui seul peut fondre nos différences et diversités dans une unité d’amour et de fraternité profonde. Il est source de miséricorde, vecteur de pardon et de concorde ; il nous donne de voir l’autre toujours comme une chance dans la réussite collective.

Tout seuls, nos forces sont insuffisantes pour aimer et pour bâtir dans la durée. Mais l’Esprit Saint habite nos cœurs : il nous renouvelle de l’intérieur et nous propose le moyen de l’humilité et du dialogue pour refuser d’autres voies : les voies hâtives de celui qui juge, celles sans issues de celui qui ferme toutes les portes, la voie à sens unique de celui qui critique les autres sans jamais se remettre en question…

Que cette année soit porteuse d’espérance, de joie, de paix et de croissance intégrale pour nos communautés.

Père Charles Mwandundu

Recevoir les nouvelles de la paroisse