Présentation de la nouvelle équipe des salésiens et salésiennes

Nouveaux visages dans les communautés salésiennes :

La rentrée de septembre a été l’occasion pour les paroissiens de Saint Luc de saluer des départs et d’accueillir de nouveaux venus chez les sœurs et les pères salésiens.

Merci à sœur Suzanne Blais, partie à Lyon, à sœur Evelyne Leclerc et à sœur Marie Vaillant, toutes deux désormais à Bruxelles, pour leur précieux investissement à Lille-Sud.

Le 6 octobre dernier, lors de la célébration de la fête de rentrée, présidée par Mgr Ulrich, le père Daniel Regnery, curé de la paroisse ces 3 dernières années, et le père Francis Gatterre ont été chaleureusement remerciés pour les actions qu’ils ont menées à Lille-Sud. De nouvelles missions leur sont confiées respectivement à Paris et Bruxelles.

Au cours de la même cérémonie ont été accueillis le père Charles Mwandundu, notre nouveau curé et le père Vincent Grodziski, responsable de la communauté des pères.

Faisons la connaissance des nouveaux venus :

Le père Charles nous confie : « J’ai grandi en République Démocratique du Congo. Après avoir obtenu mon diplôme d’ingénieur agronome, j’ai rencontré les salésiens de Don Bosco, rencontre qui a bouleversé ma vie : leur projet éducatif a réveillé en moi le désir que j’avais de servir Dieu. J’ai commencé ma formation religieuse au Congo et j’ai été ordonné prêtre à Lyon en 2016. Aujourd’hui, je rejoins la mission de Lille comme curé de Saint Luc et vous remercie tous pour l’accueil fraternel et chaleureux que je reçois. »

« Je suis natif d’Arras, de grands-parents polonais comme mon nom – Vincent Grodziski – vous le laissait deviner. J’arrive de Paris où ma mission était la communication. Pour moi, c’est une année « découverte » qui va me permettre de saisir les enjeux pastoraux. Je suis heureux d’être présent sur le secteur pour partager le charisme de Don Bosco. »

« Je m’appelle sœur Cécile Ilunga ; je suis originaire de la République Démocratique du Congo et sœur salésienne de Don Bosco depuis 48 ans. J’ai vécu 11 ans en Belgique et arrive du centre spirituel de Farnières dans les Ardennes belges où j’étais responsable de la communauté. Cette même mission m’est confiée auprès de la communauté de Lille-Sud. »

Sœur Anne Méjat arrive de Bruxelles. À mi-temps, elle reprend avec joie le chemin d’un hôpital comme infirmière auprès d’ados. « Je remets aussi la chemise scoute dans le groupe de Lille-Sud. Les enfants de l’école Don Bosco vont bientôt faire ma connaissance. Les coups de main en paroisse et au Valdocco complèteront mon emploi du temps. »

« Malgré un nom prédestiné, Emmanuel Petit, je n’ai pas choisi la carrière footballistique : j’ai préféré l’équipe salésienne. Le mercato de cet été m’a envoyé au poste d’étudiant à la communauté salésienne de la rue Berthelot et co-animateur de l’aumônerie. En matière de toucher de balle, j’ai été prof, animateur en pastorale et éducateur scolaire. Sans aller jusqu’à donner des autographes, j’ai bien hâte de vous connaître ! »

Très jeune, sœur Bernadette Masson a désiré venir en aide aux enfants pauvres ou orphelins. « Après ma formation religieuse, j’ai été envoyée d’abord au Rwanda puis, pendant 25 ans à Madagascar. Me voici à Lille afin de donner ma toute petite participation à la vie et à la mission que partage avec vous ma nouvelle communauté. »

Aprilda Pasi arrive de la Province du Cœur Immaculé de Marie qui se trouve… au nord-ouest de l’Inde ! Elle s’occupait des jeunes filles « pré-aspirantes » à la vocation de religieuse salésienne et enseignait dans une école et un collège. « Je suis envoyée ici pour apprendre le français en vue de rejoindre comme missionnaire la province Sainte Marie-Dominique Mazarello en Afrique équatoriale. »

Propos recueillis par Evelyne Dewitte

Galerie photos